Phobie des aiguilles

La phobie des aiguilles

L’hypnose à la rescousse pour contrer la phobie des aiguilles.

La phobie des aiguilles est bel et bien présente chez une partie de la population et depuis ces derniers mois, avec l’arrivée de la vaccination contre la COVID-19.

L’hypnothérapeute de Saguenay Marc Bédard le constate de plus en plus.

C’est le temps de s’occuper de leur phobie des aiguilles.

« j’ai vu dernièrement des gens âgés autour de 18 et 20 ans qui voient venir la vaccination et qui se disent que c’est le temps qu’ils s’en occupent », raconte-t-il en entrevue téléphonique lundi matin, en parlant de leur phobie des aiguilles.

Definition Phobie
Crainte angoissante et injustifiée d’une situation, d’un objet ou de l’accomplissement d’une action.

Qu’est-ce que la phobie ?

Lorsque Marc Bédard utilise l’hypnose pour traiter une problématique, il se concentre tout d’abord sur l’émotion du patient,

Définition émotion
Trouble subit, agitation passagère causés par un sentiment vif de peur, de surprise, de joie, etc. 

« À la base, nous avons le conscient qui gère de cinq à neuf éléments en même temps, explique l’hypnothérapeute. C’est gros comme un numéro de téléphone. » Selon ce lui, le conscient d’une personne submergée par la peur des piqûres sait très bien que le vaccin peut lui sauver la vie. Ce qui vient compliquer la donne dans des cas similaires, c’est que la personne essaie consciemment de se calmer en se disant qu’il n’y a pas de problème. « Sauf que nous avons également l’inconscient », renchérit le professionnel.

Finalement, l’inconscient est réputé pour fuir la douleur et chercher le plaisir. « Si la personne essaie avec son conscient de se dire : « Calme-toi », ça ne fonctionnera pas, puisque l’inconscient, lui, n’est pas à l’écoute. »

Les gens croient souvent qu’il est difficile de changer une peur aussi grande en si peu de temps, mais Marc Bédard le confirme, ce n’est pas difficile de le faire. La seule chose que cela prend pour que ça fonctionne, c’est une réelle volonté de la personne à se débarrasser de la peur qui l’habite. Quand la personne est motivée, « à ce moment-là, ça fonctionne réellement », assure l’hypnothérapeute.


Lire l’article intégralement / lequotidien.com / EMILIE GAGNON


Lire aussi