Dans toute séance d’hypnose ou d’auto hypnose, il s’agit de dépasser le facteur critique. L’esprit critique est relié au conscient, à la raison, à la logique. Il représente la plupart du temps un allié dans notre vie. Toutefois, il est parfois nécessaire de le mettre de côté pour pouvoir accéder à toutes ses ressources inconscientes.

Chacun d’entre nous est invité à cultiver le lâcher-prise et à faire travailler son imagination. La croyance populaire s’imagine souvent que l’hypnose constitue un sommeil profond où le sujet doit obéir aveuglément aux ordres de l’hypnotiseur. Ce qui explique la méfiance qu’entretiennent beaucoup de personnes envers l’hypnose. Et pourtant, bien évidemment, l’hypnose n’est en rien comparable au sommeil. Il s’agit plutôt d’un état où l’on est absorbé par quelque chose. Cette absorption permet de modifier à volonté son état de conscience. On peut choisir de se concentrer sur une bougie, sur un point, sur des sons ou sur des sensations. C’est à chacun de trouver son canal sensoriel préféré, le le VAKOG (Visuel, Auditif, Kinesthésique, Olfactif, Gustatif).